Aberration du régistre Québécois des armes à feu

Registre des armes d'épaule

Laval le 2 avril 2015

Lettre à M. Philippe Couillard

M. Le Premier Ministre

Je comprends que vous ayez un point de vue non négociable pour tous les sujets regardant la gestion de l’État; c’est pour cela que vous avez été élu. Par contre, il est faut d’affirmer en chambre et dans vos réunions «… que la Chambre et le peuple veulent un registre des armes à feu ». J’apprécierais que vous n’associiez pas toute la population à votre projet et, surtout, que vous vous absteniez de m’y inclure.

NON! Le peuple n’en veut pas de votre registre. Vous cédez, de façon émotive, aux pressions de quelques groupuscules qui n’ont rien à foutre des armes. La majorité de ces gens sont des citadins.

Les policiers affirment consulter le registre au Québec 700 fois par jour, soit 700 interventions dans des résidences privées! …foutaise! Le registre n’est pas à jour et ne leur sert à rien. Les sondages récents montrent clairement que la population est contre un nouveau registre. Vous acceptez les commentaires de ceux qui désirent un contrôle des armes à feu, mais vous refusez d’écouter ceux qui s’y opposent. Quel bel exercice de démagogie!

Demandez aux gens en régions ce qu’ils en pensent et vous verrez qu’ils n’ont pas la même opinion. Vous êtes émotif et n’écoutez pas le peuple qui vous a élu.
Il est très difficile pour nous qui s’opposons à la création d’un registre de faire valoir nos opinions. Les médias n’osent pas nous publier ou de parler de notre opinion, de peur de déplaire.
Nous avons compilé une pétition de plus de 29 000 noms qui s’opposent à la création d’un registre et aucun député n’a eu la décence et le courage de la présenter en Chambre. Par contre, vous acceptez toutes pétitions (qui contiennent souvent le même signataire plusieurs fois) qui viennent des groupes qui appuient la création d’un registre.

Nous vous avons élu en étant convaincus que vous seriez honnête et écouteriez le peuple; vous n’aimez pas le premier ministre fédéral, M. Harper, mais, ne vous en déplaise, lui, il écoute le peuple.

Il est prouvé par des études passées que le contrôle des armes à feu n’est d’aucune utilité pour la sécurité, ne sert qu’à créer des emplois à la sureté du Québec et à dépenser inutilement l’argent du peuple. Dites donc au peuple que votre registre va coûter à chaque adulte du Québec un minimum d’une cinquantaine de dollars par année pour le maintenir, vous verrez la réaction des gens. Vous parlez de 30 millions de dollars! Foutaise, et vous le savez très bien. Mais ça parait bien, après on inventera des tarifs pour couvrir les coûts imprévisibles.

Vous coupez dans les dépenses en éducation, en salaire, en santé, en prévention médicale, en garderie, en pharmacie, à Télé Québec, à la Sureté du Québec, à la justice, à la condition féminine, … Vous augmentez la taxe de vente, les tarifs, les frais pour permis de chasse et de pêche, et encore …

Le journaliste André Pratte a très bien analysé la situation dans son éditorial de La Presse du lundi 30 mars 2015. Peut-être le seul qui ose en parler.

Et moi …

Gilles Plamondon Laval

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • PDF
  • MySpace
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Add to favorites

Une Réponse à “Aberration du régistre Québécois des armes à feu”

  1. Philippe says:

    Il est toujours temps de signer la pétition contre le registre des armes à feu du Québec…

    http://www.petitions24.net/ret....._du_quebec

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Security Code: