Tétras du Canada

TÉTRAS DU CANADA
Photo: MRNF

Taille : 38 à 43 cm

Poids : mâle 492 g; femelle 456 g

Couleurs : Le plumage du mâle est foncé avec de fines rayures de couleur noir, gris et brun, les flancs barrés de blanc et la queue noire avec le bout roux. Tant qu’à elle, la femelle aura un plumage irrégulier rayé de noir, gris et roux. Sa poitrine et son ventre seront rayés de blanc, noir et de roux..

Période de chasse au Québec (Canada) : Règlement chasse petits gibiers 2014-2016

Autres noms :

Nom commun : Perdrix noire, tétras ou perdrix des savanes

Nom scientifique : Dendragapus canadensis

Nom anglais : Spruce Grouse

Caractéristique…

On reconnaît la tétras du canada par son bec court et fort, ces ailes courtes et arrondies et des pattes partiellement emplumées.

Son environnement…

On retrouve la tétras du Canada dans les forêts de conifères, plus particulièrement celles avec des épinettes noires et des sapins baumiers. Elle habite aussi les tourbières. Durant l’été, elle pavanera dans les lisières de brûlés, les clairières ou les bleuetières. Pendant l’hiver, elle optera plutôt pour les peuplements de sapin baumier, les épinettes noires et rouges et les pins gris. Il n’est pas rare de voir un tétras du Canada le long des routes.

Domaine vital : Territoire de mai à octobre : mâle 32 ha; femelle sans couvée 22 ha; femelle avec couvée 75 ha.

Ce qu’il mange…

La diète du tétras du Canada varie selon la saison, En été, c’est les fruits, les champignons, les insectes et les plantes vertes qui font l’alimentation principale de cette espèce. Durant l’hiver, il s’alimentera de bourgeons et d’aiguilles de plusieurs conifères, spécialement celles de l’épinette blanche et du mélèze laricin.

Quand se reproduit-il ?

Dès l’âge de 1 an, le tétras du Canada est en moyen de se reproduire. Polygame, le mâle s’accouplera avec plusieurs femelles. Pour séduire les femelles et défendre son territoire, le mâle étalera sa queue et bâtera ces ailes à un rythme très rapide, le tout accompagné de cris graves. Il pavanera, sur les troncs d’arbre couchés ou sur les vieilles souches, les ailes pendantes, la queue déployé et les plumes du cou hérissées. La femelle a une seule couvée par année. Elle construit son nid à l’aide d’aiguilles de conifères, d’herbes fines, de lichens et quelque fois de plumes. Elle y pondra entre 4 et 10 œufs de couleur chamois marqués de brun. Après une incubation de 23 à 25 jours, les jeunes viendront au monde. Après uniquement quelques heures, les petits et la femelle quitteront le nid pour encore 12 semaines en compagnie de leur mère. C’est vers la fin du mois d’août ou septembre que les jeunes deviendront indépendants. Les jeunes seront aptes à faire de courts vols après uniquement une semaine afin de fuir le danger. La femelle s’occupe seule des soins parentaux en défendant sa progéniture avec beaucoup de vigueur.

 

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • PDF
  • MySpace
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Add to favorites

Les commentaires sont fermés.