Bernache du Canada

Bernache du Canada
Photo: MRNF

Taille : de 55,8 à 101,6 cm

Poids : Entre 8 et 12 livres (3 à 5,5 kg)

Couleurs : On reconnaît la bernache du Canada par son long cou et sa tête de couleur noire. Les deux grandes taches blanches sur les joues font tout son charme. Les plumes du dos varient entre le brun foncé et le noir et celle du ventre d’un gris pâle..

Période de chasse au Québec (Canada) : Règlement chasse oiseaux migrateurs 2014 – 2015

Autres noms :

Nom commun : Outarde

Nom scientifique : Branta canadensus

Nom anglais : Canada goose

Caractéristique…

Très apprécié au Québec, la bernache du Canada aussi appelé Outarde fait le bonheur des chasseurs. La bernache se déplace en petit groupe formant un V. Malgré sa taille assez imposante, la bernache a un vol vif lui permettant un déplacement rapide. Elle ne reste jamais très longtemps en vue.

Son environnement…

Nichant sur une grande étendue très variée, l’outarde du Canada aime les régions boisées ou dénudées à partir des prairies et des plaines de l’Ouest jusqu’aux régions montagneuses. La bernache du Canada nichera près des lacs, des étangs, des cours d’eau importants, dans les marais, dans les muskegs, et dans les plaines accidentées. Elle fréquentera tout au long de sa migration les lacs, les rivières, les marais d’eau douce et d’eau salée, les champs herbeux.

Ce qu’il mange…

Se nourrisant des cultures céréalières, la bernache du Canada ajoutera à sa diète de petits fruits sauvages ainsi que des airelles et camarine noir.

Quand se reproduit-il ?

C’est directement au sol que l’outarde construira son nid près de l’eau. Le nid est garnie d’une couche plus ou moins épaisse de petites branches et de matières végétales le tout tapissé de duvet. La bernache pondra entre 4 et 6 œufs blancs que la femelle couvera durant une période de 24 à 33 jours.

Malgré son côté farouche et avisée, la femelle défendra d’un courage redoutable son nid ou ses jeunes. Le lien famillial entre la mère et ses petits est très étroit. La bernache du Canada formera un couple pour la vie, mais advenant la mort de l’un deux, l’autre reformera un couple.

À l’automne, les juvéniles sont apte à faire le long voyage migratoire en compagnie des parents. C’est uniquement au retour, au printemps, que les juvéniles délaisseront leur parents une fois dans la zone de nidification.

Partager:
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • PDF
  • MySpace
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Add to favorites

Les commentaires sont fermés.